Une rencontre pour un Goncourt

Les élèves des lycées Louise Michel de Champigny-sur-Marne (94) et Charles de Gaulle de Rosny-sous-Bois ont représenté l’académie de Créteil lors de la rencontre régionale organisée à la faculté de droit de l’UPEC.

www.ac-creteil.fr/retrouvezlactualite-novembre2014-unerencontrepourungoncourt.html

(lien vers le site du Rectorat de Créteil)

Le Goncourt des lycéens

Les élèves de Première L du lycée Charles de Gaulle participent cette année à une opération exceptionnelle : le Goncourt des Lycéens.

Ils sont cinquante lycées en France et dans le monde à avoir cette chance. L’Education Nationale et le ministère soutiennent entièrement cette opération. Ce sont deux mois (mi septembre – mi novembre) de lectures, d’activités et d’apprentissages intensifs avec l’enjeu de proclamer un prix littéraire qui soit représentatif d’un jeune public lycéen et de ses valeurs. Le prix Goncourt des Lycéens au sens strict représente avant tout une incitation à la lecture en milieu scolaire mais l’opération va bien au-delà : il s’agit aussi de
-  contribuer à la réalisation des objectifs fondamentaux du lycée que sont : la constitution d’une culture, la formation personnelle et la formation du citoyen
-  réaliser les finalités propres de l’enseignement du français au lycée : la maîtrise de la langue la connaissance de la littérature l’appropriation de la culture
-  faire une partie du programme de première, en particulier « le roman et ses personnages » et « l’argumentation » et inscrire cette participation dans la liste de textes et activités de l’épreuve anticipée de français du baccalauréat. Les lycéens lisent la sélection de titres faite par l’Académie Goncourt. Cette exigence de l’Académie conditionne l’octroi du label « Goncourt ». Ceci implique une acceptation totale, sans restriction aucune, de la sélection Goncourt. Chaque lycée est parrainé par un magasin Fnac qui donne à la classe 6 exemplaires de chaque livre sélectionné. Au terme de la période de lecture la classe élit un délégué qui le représentera le 13 novembre lors des délibérations régionales et peut-être à la délibération nationale. Après d’ultimes discussions, chaque classe choisit les trois romans qu’elle considère comme les meilleurs. Le prix est décerné le mardi 18 novembre.

Délibérations à Rennes

M.Mercier professeur de français et l’élève ALAPINI Raphael de 1ère L ont été retenu pour faire partie du jury des délibérations nationales du prix Goncourt des lycéens à Rennes le 17 et 18/11/2014.

Rencontre avec les auteurs

Rencontre avec les auteurs

Le jeudi 9 octobre 2014, les élèves de 1e L ont passé la journée avec les auteurs du Prix Goncourt des lycéens. Voici leurs impressions :

La journée du 9 octobre a été très sympa et particulièrement enrichissante et intéressante. Le fait d’aller à la rencontre d’auteurs, nous a permis de voir réellement les auteurs des livres que nous avons lus et que nous avons encore à lire et de poser un visage sur un nom et un livre. Écouter les auteurs répondre à nos questions, parler de leur livre, de ce qui les a inspirés et de ce qui les a poussés à l’écrire, nous a permis d’être éclairé sur certains points et de voir l’état d’esprit de certains des écrivains. De plus, j’adore rencontrer des artistes, de voir la passion qu’il porte à leur métier , à leur activité, et un écrivain est un artiste. C’est génial de voir quelqu’un de passionné. La sortie nous a donné l’opportunité de rencontrer des auteurs, mais aussi de pouvoir visiter l’université dans laquelle nous avons été accueilli et de se mettre le temps d’une journée dans la peau d’un universitaire.

Ce qui m’a particulièrement marqué lors de cette journée a été le moment où j’ai rencontré l’auteur de Karpatia. En effet, j’ai rencontré l’écrivain Mathias Menegoz par hasard lors du petit déjeuner qui nous a été proposé lors de notre arrivée. Alors que nous étions en train de discuter Mountahida et moi un monsieur nous a présenté l’auteur qui était juste à côté de nous. Il nous a proposé de nous dédicacer notre livre pour pas que l’on ait à attendre l’après-midi lors des séances de dédicaces. Cela nous a également permis d’échanger un peu avec lui et de plaisanter avec un auteur qui ne semblait pas encore très réveillé. Un autre moment m’a aussi marqué mais cela n’a rien à voir avec les auteurs mais plutôt avec l’université. Cela a été la visite des bâtiments et de la bibliothèque que j’ai trouvé grande. Nous nous sommes mélangeés à quelques universitaires qui ne semblaient pas avoir remarqué que nous étions de simples lycéennes. Moiret Héloïse 1er L

La rencontre avec les auteurs fut une réussite car aucune question ne restait sans réponse et nous avions un temps de partage avec les auteurs. De plus la plupart des auteurs étant présents la rencontre n’en fut que plus intéressante, le moment qui me semble être à retenir est le moment des dédicaces car l’on pouvait à cet instant apprendre à mieux connaître ces auteurs d’un grand talent, je conclurais donc que cette rencontre fut une réussite autant pour les étudiants que pour les auteurs et que le fait de connaître l’arrière pensée des auteurs rend cette rencontre intéressante voire agréable. David Lascols

Selon moi cette journée était très intéressante au niveau de l’échange entre les écrivains et nous lycéens. Le seul point négatif étant que tout le monde ne puisse avoir un entretien avec les écrivains présent. Grâce à cette journée nous avons pu comprendre leur métier, comment ils composent leurs œuvres. Certes, le temps de la conférence était long mais cela nous a permis de nous rendre compte de l’importance des recherches qui devaient etre effectuées. Ce qui m’a étonnée, c’est quand l’auteur de Le roi disait que j’étais diable, Clara Dupont-Monot, nous a confié qu’elle avait mis 10 ans a faire des recherches sur Aliénor d’Aquitaine dont 3 pour l’écriture du roman. Je me suis posé alors la question suivante : pourquoi ne pas avoir abandonné ? Et puis elle nous a dit qu’elle tenait beaucoup à ce personnage. Quand on sait que les écrivains mettent tout leur être dans leur roman, qu’ils puisent dans leurs vies, leur quotidien et s’en inspirent pour leur chef-d’oeuvre, c’est ce qui me plait dans ce métier : savoir donner du plaisir, des émotions à travers un parcours difficile ou une histoire tragique. Ce que je pourrais retenir de cette journée : sans hésiter, je dirais que c’est quand Grégoire Delacourt a signé nos romans, un vrai moment de partage. Pendant ce court instant, on pouvait lui poser des questions sur la signification de certains chapitres, s’il se sentait proche de son personnage et bien sur s’il était satisfait de son livre. J’ai eu des réponses aux questions que je me posais depuis un certain temps. Ce moment m’a appris qu’à travers les livres la personnalité de l’auteur est dans chaque page, chaque ligne. J’ai vraiment apprécié. Soizic Mocques 1ère L

Le moment qui m’a marqué c’est lorsque Kamel Daoud auteur de « Meursault contre-enquete » parle de son livre, on ressent qu’il parle de facon naturel et avec sincérité et surtout il entretient une histoire personelle avec son livre. Erwan Adouane

Je trouve que cette rencontre était très intéressante et même remplie d’émotions. C’est la première fois que j’ai eu la possibilité de rencontrer des auteurs des livres et honnêtement jamais je n’aurais imaginé pouvoir rencontrer des auteurs français. Ce qui m’a plu plus que tout c’est comment un auteur se sent après que son roman a été choisi pour le Prix Goncourt mais aussi ce qu’il ressent après avoir terminé son livre. Je me suis rendu compte que chaque auteur a sa propre source d’inspiration, ses propres raisons d’écrire un livre, sa propre manière d’écrire. Le moment que j’ai trouvée particulier c’est quand j’ai parlé avec David Foenkinos, l’auteur de livre Charlotte. Il m’a paru très sympathique et très inspiré. C’est la première fois que j’ai entendu parler quelqu’un avec autant d’attention de son travail. Son livre m’a permis de voir mieux la situation des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Urzula Zaplatka

Je retiens ce moment où j’ai pu approcher et parler avec David Foenkinos. C’est une personne qui m’a beaucoup marquée et par sa gentillesse et par la passion qu’il éprouvait pour CHARLOTTE Salomon. Cette véritable passion est ce qui m’a le plus marqué quand nous lui avons parlé de notre travail sur son livre et de nos avis. Il à été très attentif, très amical et humble et j’ai trouvé ça magnifique. Juliette Prentout

Le 27e prix Goncourt des lycéens

Les 13 lycéens du jury national ont délibéré ce matin aux Champs Libres à Rennes et ils ont décerné le 27e prix Goncourt des lycéens à :

David Foenkinos pour son roman « Charlotte « (Gallimard)

L’annonce a été faite par la présidente du jury, Naomi Sigerols, du lycée Lacroix de Narbonne.

prix_goncourt_des_lyceens-2

Rencontre avec les écrivains 2

En suivant ce lien, retrouvez les trois moments de la rencontre avec les écrivains candidats au prix Goncourt des Lycéens. Vous trouverez aussi des interviews des auteurs en lice.

www.youtube.com/playlist?list=PL7QM4NRQRd8Pxy7LbsR2QWBQpjgEuS9Dr

Rencontre avec les écrivains

Le Jeudi 9 Octobre les élèves sont allés à la rencontre des écrivains à l’Université de Créteil.


Fichier PDF

L’article du ROSNYMAG

Vous trouverez ci-joint l’article du Rosnymag Octobre 2014, suite à la venue du journaliste dans notre établissement.


Fichier PDF

Rosnymag au lycée

Le journaliste du Rosnymag, magazine d’information de la ville de Rosny sous bois est venue interviewer nos élèves le mercredi 01/10/2014 au lycée pendant leur séance de lecture.pixiz_542d3802b965e-2

Les livres sont arrivés !!!!!!